10 commandements à l’usage des (futurs) étudiants

La rentrée, personne n’y échappe. S’il est vrai qu’il s’agit déjà d’un lointain souvenir pour nombre d’entre vous, elle reste encore à faire pour les étudiants.

La rentrée universitaire se déroule généralement dans le courant du mois de septembre, mais il n’est pas rare de voir des étudiants en master 2 reprendre les cours en octobre ou en novembre !

Après pas mal d’années d’études à mon actif et une dernière année à venir, j’ai eu l’occasion de me familiariser avec les subtilités de ce monde un peu particulier. Aussi ai-je eu l’envie de vous concocter une petite liste de 10 commandements  plus ou moins avisés pour vous aider à appréhender au mieux votre nouvelle vie.

1• L’information toujours tu chercheras
S’il y a bien une chose que je peux vous conseiller, c’est de vous tenir au courant des informations concernant votre parcours. Adhérez aux comptes Facebook de votre promotion pour être certain de ne pas passer à côté de la date d’un partiel ou de l’absence d’un professeur.  Il serait dommage de rater un examen pour ça … #hellohellolesrattrapages Consultez également souvent voir très souvent votre boite mail étudiante pour vous tenir au fait des divers changements de votre emploi du temps par exemple.

2• À chaque cours sans rouspéter tu iras
Je ne vais pas vous raconter des salades et vous dire que j’ai ressenti un bonheur incommensurable à assister à tous les cours. Je pense qu’il est impossible ou presque d’apprécier toutes les matières ou le caractère de tous les professeurs …
Cependant, il est facile de se laisser tenter et de s’absenter pour éviter une ou deux heures d’ennui. Cette solution de facilité séduit surtout les nouveaux étudiants, mais se révèle être une spirale infernale.
Un cours manqué, puis deux puis trois puis on se retrouve à passer la journée dans son lit à ne rien faire.
Je vous conseille vivement de ne pas vous laisser piéger et d’assister aux cours. Cette solution vous permettra de réviser beaucoup plus facilement car vous saurez de quoi traite la matière en question. J’ai par ailleurs toujours trouvé que cela permettait de mieux saisir le mode de pensée du prof et de répondre aux problématiques posées lors des partiels bien plus aisément.
Autre moyen de se motiver: aller en cours, c’est voir des amis et passer du temps avec des personnes vraiment chouettes.

3• Des notes précises tu prendras
Après des années bien tranquilles passées au lycée avec des professeurs pleins de bienveillance, vous retrouver à la faculté va vous sembler bien étrange.
L’enseignant ne vous connaît pas (et n’en a souvent pas envie) et il déblatère à une vitesse parfois incroyablement rapide. Résultat ? Vous ne suivez pas et vos notes se résument à trois mots alignés les uns après les autres sans que vous ne sachiez ce qu’ils signifient.
Prendre des notes surtout par ordinateur est plus simple car vous avez la possibilité de préenregistrer des abréviations. Cela permet aussi d’avoir un cours plus propre et de ne pas avoir des dizaines de feuilles volantes qui vous serviront à écrire votre liste de courses ou je ne sais quoi d’autre. #truestory
Ce que je fais, c’est que je prends consciencieusement des notes et y ajoute des couleurs lorsque certains points méritent d’être approfondis car pas assez développé à mon goût.

4• Avec les fiches tu apprendras
Réviser à la dernière minute, je l’ai fait. Même si ingérer une plus d’une trentaine de pages de cours en une soirée est faisable, l’exercice reste tout de même assez hardcore.
J’ai l’habitude de travailler régulièrement l’ensemble de mes cours. Une fiche bristol dans une main et une flopée de surligneurs dans l’autre, je m’applique à résumer les cours en un nombre  plutôt restreint de pages. Aussi, j’en profite pour effectuer diverses recherches via la lecture d’ouvrages proposés dans la bibliographie du professeur (regardez toujours cette biblio et n’hésitez pas à ressortir le nom d’un ou deux des auteurs qui y figure lors d’un partiel. Effet garanti ), ou sur Universalis. Outre le fait que tout cela enrichit largement votre culture personnelle, cela vous permet de maximiser vos chances de réussite lors de vos prochains examens.

5• L’influence tu éviteras
Sortir, c’est important. Sortir chaque soir, ça l’est moins. Qu’elle est belle l’indépendance ! Pas de parents pour vous dire à quelle heure rentrer ou pour mettre à mal vos projets de soirées.
Faire la fête fait partie intégrante de la vie étudiante, mais il faut savoir rester raisonnable si votre objectif est celui de la réussite.
C’est la raison pour laquelle il faut savoir laisser du temps à chaque chose sans que cela ait des conséquences négatives sur votre cursus.

6• La recherche de stage en septembre tu commenceras
Un stage c’est bien, sa recherche beaucoup moins. Trouvez une entreprise qui voudra bien de vous pour un trois ou six moins relève souvent du parcours du combattant. La concurrence est plus que rude et les enjeux sont importants puisque sans expérience en le milieu professionnel, votre année risque d’être invalidée. Il faut donc se mettre en quête d’une structure sans tarder en s’armant d’un CV attractif (mais pas inventé), d’une lettre de motivation en béton et d’une motivation à toute épreuve.
Nb. N’oubliez pas de cultiver votre réseau une fois le stage terminé. Cela pourrait vous faciliter la tâche lors de prochaines recherches

7• Le resto U tu fuiras
Tomber malade à cause d’une enchilada pas très fraiche, ce n’est pas très rigolo … #truestorie2
Outre le fait que le rets U propose souvent des repas à l’aspect généralement peu ragoutant, y manger chaque jour finit par représenter un sacré budget. Rien de tel que de se préparer son petit tupperware la veille pour manger sain, équilibré et moins cher.

8• Ton ordinateur de charger tu n’oublieras pas
Rien d’autre à ajouter si vous ne voulez pas vous retrouver en panne de batterie dès 8 heures du matin…

9• Les réductions étudiantes tu traqueras
Qui dit étudiant dit souvent budget serré. Si vous êtes un peu débrouillards, vous pourrez trouver différents moyens d’économiser un peu d’argent.
Voici quelques-unes de mes astuces: -Préparez sa liste de repas en avance pour n’acheter que ce dont vous avez besoin (ce n’est pas toujours très rigolo, mais ça en vaut la peine) -Achetez des abonnements de transport plutôt que des tickets à l’unité. Ca tombe sous le sens, mais ça ne me coute rien de vous le dire.

-Guettez les soirées étudiantes qui proposent des tarifs moins onéreux que ceux pratiqués dans les bars classiques.

-Faites du sport avec la fac plutôt qu’en salle. À Nice, les étudiants payent 30 euros pour pratiquer une activité sportive durant l’année.

-Restez à l’affut des soldes et autres promotions. Lors de vos achats sur Internet, prenez un peu de temps pour chercher des codes promo.

-Certains sites de vente en ligne comme Asos par exemple proposent des offres spéciales à destination des étudiants.

-Adhérer à des panels de consommateurs pour avoir droit à des produits gratuits.

10• Profiter de cette aventure tu devras !
Dernier conseil et pas des moindres… profitez ! Oui la fac présente parfois quelques inconvénients, mais cette courte expérience (cinq ans environ dans une vie qu’est ce que c’est ? ) est l’occasion de s’enrichir et de faire de belles rencontres.

Bonne année à tous !

Publicités

Papotages

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s